Abandon du projet d'extension de l'aéroport parisien de Roissy

Le gouvernement a demandé au gestionnaire des aéroports de Paris, Groupe ADP, dont l'Etat est l'actionnaire majoritaire, "d'abandonner son projet et de lui en présenter un nouveau, plus cohérent avec ses objectifs de lutte contre le changement climatique et de protection de l'environnement", a déclaré Mme Pompili au quotidien.

Alors que ce projet passait par la construction à l'horizon 2037 d'un quatrième terminal pour augmenter la capacité de l'équipement de 40 millions de passagers par an, Mme Pompili a estimé que "c'est un projet obsolète, qui ne correspondait plus à la politique environnementale du gouvernement et aux exigences d'un secteur en pleine mutation, tourné vers l'avion vert de demain".

Ce chantier colossal au coût estimé entre 7 et 9 milliards d'euros, repoussoir de nombre d'associations de défense de l'environnement et d'élus locaux, ne sera donc pas lancé.

Selon Le Monde, "le gouvernement demande désormais à Groupe ADP de proposer un tout autre projet, qui ne sera pas centré sur l'accroissement des capacités de Roissy".

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct