Un recul brassicole historique en 2020 au Luxembourg

La fermeture du secteur horeca a entraîné une énorme chute de la consommation brassicole, au Luxembourg comme partout en Europe. Si la plupart des cafetiers et brasseurs ont fait le gros dos en 2020, une relance rapide est désormais impérative.
La fermeture du secteur horeca a entraîné une énorme chute de la consommation brassicole, au Luxembourg comme partout en Europe. Si la plupart des cafetiers et brasseurs ont fait le gros dos en 2020, une relance rapide est désormais impérative. - J.-L. B.

Année catastrophique ou année noire, on ne va pas jouer sur les mots. Mais la réalité du covid est implacable pour les brasseurs et distributeurs de boissons. Si la Fédération belge des brasseurs n’a pas encore divulgué les chiffres du secteur, ce qui se fait généralement à la sortie du printemps, elle a toutefois lancé la semaine dernière un fort signal de détresse, en plaidant pour une réouverture de l’horeca en toute sécurité. « 2020 a été la pire année pour l'industrie de la bière en Belgique depuis la deuxième guerre mondiale », commente Krishan Maudgal, le nouveau directeur de la Fédération des brasseurs. « On constate par rapport à 2019 une diminution de 50 % de la consommation hors domicile, soit 445 millions de bières en moins. En plus des conséquences économiques désastreuses qui continueront à se faire sentir en 2021, les brasseurs sont convaincus de l’impact sociétal dramatique de la fermeture prolongée de ces lieux de retrouvailles sociales, de décontraction et d’hospitalité. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct