Un polar tordu et enlevé

La Berlingo joue un rôle dans ce roman qui porte son nom.
La Berlingo joue un rôle dans ce roman qui porte son nom. - D.R.

Rafa a toujours été amoureux de Davina. Mais celle-ci l’a toujours repoussé. Alors quand, un soir, Davina téléphone à Rafa pour lui demander de l’aide, que fait-il ? Il accourt, évidemment. Et quand elle lui demande de transporter dans sa Berlingo le cadavre d’un homme qui vient de la violer emballé dans une couverture et de le jeter dans le gouffre du Saut de l’Ange, la moue ne laissant aucun doute sur la récompense, que fait-il ? Il s’exécute, enivré par cette promesse.

Il a tort, bien sûr. Mais Davina le tient : elle a filmé Rafa transbahutant dans sa Berlingo le paquet ficelé d’où dépassaient deux chaussures noires. Alors ? Alors, c’est le début d’un polar assez tordu où chacun a prise sur l’autre et où les faux-semblants s’accumulent. Rafa semble pris au piège, mais il n’a pas dit son dernier mot.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct