«La crise sanitaire expose les étudiants au risque de blurring»

Le confinement et l’omniprésence des outils numériques permettent la confusion entre cours et vie privée.
Le confinement et l’omniprésence des outils numériques permettent la confusion entre cours et vie privée. - Pierre-Yves Thienpont.

Entretien

Dans le milieu professionnel, le « blurring » symbolise l’effacement des frontières entre vie privée et vie professionnelle. Si ce concept s’est développé voilà une dizaine d’années, la crise sanitaire, et plus particulièrement le télétravail, ont remis cette problématique sur le devant de la scène. Et pas seulement pour les travailleurs. Pour Evelyne Josse, psychologue spécialisée en psychotraumatologie et chargée de cours à l’université de Lorraine (Metz), le « blurring » est plus que jamais transposable au milieu étudiant. Tout comme ses conséquences psychologiques délétères.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct