Quarante-cinq milliards, le déficit historique de la Belgique

Quarante-cinq milliards, le déficit historique de la Belgique
Mathieu Golinvaux.

Les chiffres budgétaires définitifs de 2020, que tous les argentiers du pays attendaient avec angoisse, ont commencé à tomber. Et il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la bonne, le déficit est moins lourd que ce que les prévisions d’octobre laissaient craindre. La mauvaise, c’est qu’en chiffres absolus (et non pas en pourcentage du PIB), c’est le plus lourd déficit public de l’après-guerre.

Selon les chiffres du Service public fédéral du Budget, l’année 2020 se solde par un trou de 10,04 % du produit intérieur brut, soit 44,9 milliards d’euros. Les estimations que l’on peut faire sur base des évaluations du bureau du Plan, publiées jeudi, aboutissent à un chiffre assez proche, soit 9,8 % du PIB (43,8 milliards). Pour donner une balise, rappelons qu’avant la crise, le déficit de la Belgique s’élevait à 1,95 % du produit intérieur brut, soit 9,3 milliards.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct