Ridouane Chahid (PS): «Il faut un chapitre Précarité dans le plan de relance bruxellois»

Ridouane Chahid.
Ridouane Chahid. - Dominique Duchesnes

On vit la pire situation depuis cent ans, la crise est d’une ampleur jamais rencontrée, et cela va durer », nous confiait Gregor Chapelle, directeur général d’Actiris, voici quelques jours. Les constats posés par les responsables des communes et CPAS, confirment, si besoin était, que la crise touche de très nombreux Bruxelloi(es). Pourtant, les termes « précarité » et « pauvreté » ne dominent pas les expressions régionales, ces derniers mois. En octobre, la déclaration de politique générale présentée par Rudi Vervoort faisait certes du « soutien aux publics fragilisés » et de la « lutte contre les conséquences sociales et économiques de la crise » les « défis majeurs, qui devraient trouver des réponses dans les politiques de logement, de mobilité, de climat, et d’économie-emploi ». Rien de plus et, jusqu’ici, rien de très concret.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct