L'administration Biden demande à suspendre l'interdiction de WeChat

Le ministère du Commerce, qui s'occupe de ces affaires, dit avoir besoin de temps supplémentaire pour étudier certaines décisions prises sous la houlette de Donald Trump.

Dans le cas de WeChat, "le ministère prévoit d'engager une évaluation des raisons ayant justifié" l'interdiction de cette plateforme appartenant à Tencent, est-il expliqué dans un document versé au dossier géré par un tribunal d'appel californien.

"Le gouvernement sera alors mieux positionné pour déterminer si les menaces pour la sécurité nationale invoquées dans un décret présidentiel du 6 août, et l'objectif réglementaire de protéger la sécurité des Américains et leurs données, continuent de justifier" les restrictions demandées par Donald Trump, est-il ajouté.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct