Rapport annuel de la BNB - La BNB suggère de ramener le déficit public à 3% du PIB "le plus rapidement possible"

Les conséquences économiques de la crise sanitaire et les mesures publiques de soutien adoptées pour maintenir l'économie à flot ont fait exploser le déficit public belge. De 1,9% du PIB en 2019, il est passé à 10,1% du PIB l'an dernier. La dette de l'ensemble des pouvoirs publics belges a augmenté dans la foulée pour atteindre 115,1% du PIB, soit 17 points de pourcentage de plus en un an. Une trajectoire qui pourrait s'avérer insoutenable si elle devait par trop se prolonger.

"Je ne plaide pas pour un assainissement des finances publiques tant que l'on n'est pas certain que la croissance est vraiment là", déclare d'emblée le gouverneur de la BNB, Pierre Wunsch, reconnaissant qu'il faudra une trajectoire de 10 ans pour résorber entièrement le déficit public. "Mon message est qu'il faut attendre que la reprise soit suffisamment solide. Cela n'aurait aucun sens aujourd'hui d'assainir les finances publiques. Cela n'exclut même pas que des mesures de soutien supplémentaires soient prises, pour autant qu'elles soient temporaires et ciblées", ajoute-t-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct