«Veuillez protéger les coureurs de tels dangers!»: l’arrivée de la première étape du Tour de Provence vivement critiquée

Photo twitter @BarberoCbc
Photo twitter @BarberoCbc

L’Union cycliste internationale s’est fait remarquer dernièrement en annonçant de nouvelles mesures liées à la sécurité en course. Jet de bidons, positions sur le vélo et barriérage : tout ceci sera scrupuleusement regardé. Mais le torchon brûle entre l’UCI et les coureurs, ces derniers estimant que le problème n’est pas suffisamment pris au sérieux. La preuve lors de la première étape du Tour de Provence ce jeudi.

Dans la phase finale de l’épreuve, les cyclistes, lancés en plein sprint, ont dû éviter certains îlots qui n’étaient visiblement pas marqués. « Nous devrions d’abord nous soucier de ce qui compte vraiment », a commenté l’Espagnol Carlos Barbero, coureur pour la formation Qhubeka – Assos. « Deux îlots non marqués dans le dernier kilomètre… C’est dommage qu’on retrouve ces choses à 100 km de la ligne d’arrivée, mais dans les derniers kilomètres avec le cardio à plein régime, c’est un piège qui se termine par une chute. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct