Une étape de plus vers le droit à l’intégrité physique des mineurs intersexes

Une étape de plus vers le droit à l’intégrité physique des mineurs intersexes
Lesoir.

La Chambre vient d’approuver à l’unanimité la résolution visant à reconnaître le droit à l’intégrité physique des personnes intersexes. Cette proposition de résolution avait déjà été votée à l’unanimité le 26 janvier dernier par la commission Santé et Egalité des chances. Les demandes adressées au gouvernement sont multiples : la promotion de la recherche pour appréhender davantage les pratiques actuelles, la sensibilisation et la formation des professionnels de santé des variations de caractéristiques sexuelles, la mise en place de deux centres de référence pour les personnes intersexes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct