Les marchés entravés par le retour du risque sino-américain

Vers 10h00 (heure belge), Paris reculait de 0,34%, Francfort de 0,81%, Londres de 0,58% et Milan 0,96%. Positive depuis le début du mois, la dynamique boursière a commencé à ralentir en milieu de semaine.

Wall Street avait fini proche de l'équilibre jeudi, peinant à maintenir le rythme effréné qu'elle tient depuis le début du mois de février.

En Asie, les Bourses chinoises étaient fermées en raison des vacances du Nouvel An lunaire, réduisant ainsi les volumes sur les marchés.

Le Nikkei a cédé du terrain après quatre séances de hausse consécutive vendredi à la Bourse de Tokyo. L'indice vedette japonais a perdu 0,14% à 29.520,07 points, réalisant cependant sur la semaine une progression de 2,6%.

"Les investisseurs ont intégré un succès des campagnes de vaccination, l'adoption prochaine du plan de relance XXL de Joe Biden, mais aussi une hausse potentielle des tensions sino-américaines", complète-t-il.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct