Malgré leur réouverture, les salons de coiffure resteront sur le fil du rasoir

Jean Baut, gérant de deux salons Dessange à Bruxelles, pointe le manque actuel d’occasions sociales de vouloir se montrer à son avantage avec une chevelure impeccable.
Jean Baut, gérant de deux salons Dessange à Bruxelles, pointe le manque actuel d’occasions sociales de vouloir se montrer à son avantage avec une chevelure impeccable. - Roger Milutin.

Si, ce week-end et dans les jours suivants, vous comptez enfin offrir à vos cheveux une coupe ou une coloration salutaire après trois mois et demi de fermeture des salons de coiffure, on espère vivement pour vous et pour votre tignasse que vous avez pris rendez-vous. Parce que la grande majorité des pros des ciseaux affichent déjà complet pour ce samedi et même pour les deux semaines à venir. « On est full, full, full pour les 12 à 13 jours après la réouverture. Depuis le feu vert que nous a donné le Comité de concertation (le 5 février dernier, NDLR), nous avons reçu 1.385 réservations. C’est extraordinaire et surprenant », s’étonne Calogero Iacono, patron des trois salons VIP Coiffure situés dans ou aux abords de centres commerciaux à Tournai, Nivelles et Louvain-la-Neuve. « Après notre longue fermeture, nos clients vont devoir patienter. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct