Perte de 155 emplois confirmée chez Sulzer, le plan des syndicats repoussé

Les propositions qui ont été faites n'ont pas convaincu la maison-mère située en Suisse qui souhaite restructurer cette entreprise spécialisée dans la production et la maintenance d'une grande variété de pompes industrielles, notamment pour faire face, dit-elle, aux bouleversements dans les marchés du pétrole et du gaz.

"Force est de constater que la direction n'a jamais eu l'intention de revenir sur sa décision d'arrêter la production aux Plenesses", commente le secrétaire permanent ACV-CSC METEA René Petit qui estime que les contre-propositions syndicales tenaient la route. "Elles ont été construites avec un cabinet d'experts qui les a validées. Sulzer a balayé toutes les alternatives proposées en bloc. Quel manque de respect pour le personnel ! Je suis dégoûté."

La clôture de la phase I de la procédure a été validée ce vendredi matin puis la nouvelle a été annoncée au personnel aux alentours de 11h00. La prochaine réunion est fixée au 22 février dans l'après-midi. Des pertes d'emploi sèches et des départs à la prépension sont attendus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct