Joao Klauss, le chaînon manquant du Standard

Joao Klauss
Joao Klauss - Photo News

Un mois exactement après son arrivée à Liège, sur base d’un prêt de dix-huit mois assorti d’une option d’achat proche d’un montant de 7 millions d’euros, Joao Klauss a réussi à faire l’unanimité autour de son nom. Et de ses prestations, marquées du sceau de l’abnégation, de l’engagement et de la générosité. Allemand du côté paternel, italien du côté maternel, l’attaquant brésilien de 23 ans s’est fondu dans son nouvel environnement à la vitesse de l’éclair, comme il l’avait fait auparavant à Helsinski et à Linz, où il n’avait laissé que d’excellents souvenirs. En bord de Meuse, sa formidable capacité d’adaptation a marqué les esprits de ses équipiers, qui ont très vite compris ce que l’intéressé pourrait leur apporter, ce qui facilite toujours les choses.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct