Le skieur Armand Marchant prudent : «Trop tôt pour me faire vacciner»

Le skieur Armand Marchant prudent : «Trop tôt pour me faire vacciner»
Photo News

« Un peu comme un sportif, le vaccin doit faire ses preuves avant d’être totalement adopté… » Actuellement accaparé par les championnats du monde de ski, organisés à Cortina d’Ampezzo depuis le début de semaine, Armand Marchant garde une bonne dose de prudence par rapport à une éventuelle campagne de protection vaccinale. Le Thimistérien (24 ans), qui se définit comme « méfiant par nature et toujours prudent avec quelque médicament que ce soit », a il est vrai déjà été exposé au virus. « J’ai contracté le coronavirus en novembre dernier, cela a ressemblé dans mon cas à une grosse grippe, un sentiment de fatigue prononcée avec une perte du goût et de l’odorat. J’ai mis un peu de temps à émerger physiquement de cette période plus difficile et à retrouver de bonnes sensations physiques, j’espère que ce fut un mal pour un bien et que j’ai développé suffisamment d’anticorps pour désormais lutter contre le Covid. » Un mécanisme défensif naturel dont le skieur wallon veut se satisfaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct