Jean-Michel Saive, un brin fataliste : «Le chemin de la normalité»

Jean-Michel Saive, un brin fataliste : «Le chemin de la normalité»
Photo News

À l’écoute de son corps depuis qu’il est haut comme trois pommes, Jean-Michel Saive (51 ans) se montre prudent et rigoureux depuis les prémices de cette interminable crise sanitaire. Avec une pointe de fatalisme, l’ancien numéro 1 mondial du tennis de table se convainc qu’il faudra « vraisemblablement passer par la vaccination pour reprendre le chemin d’une vie plus normale, sans quoi nous allons sans cesse alterner entre vagues et vaguelettes plus ou moins graves ». Le Liégeois, qui a plusieurs centaines de fois pris l’avion au fil de sa longue carrière, souffre de ce rétrécissement d’horizons. « Je n’ai plus voyagé depuis février 2020, une éternité pour moi (il sourit). Je compte bien me rendre aux JO de Tokyo lors du prochain été, je ne doute pas que le vaccin sera fortement recommandé, tant par les compagnies aériennes que par le comité d’organisation des Jeux. Il faudra passer par le vaccin, au moment venu. Par le passé, je me suis protégé contre la fièvre jaune, sans souci aucun.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct