Coronavirus - Les pires soldes d'hiver jamais enregistrés, selon le secteur (2)

Selon Comeos, les ventes des magasins de vêtements sont en moyenne de 25 à 35% inférieures à celles des soldes d'hiver de l'année dernière, à cause des mesures de lutte contre le coronavirus. "Ce n'était pas possible de faire du shopping récréatif cette année, les consommateurs ne pouvaient faire que des achats nécessaires", indique Kathy Bergen, responsable du secteur Fashion chez Comeos. Les consommateurs doivent également faire leurs achats seuls tandis que l'horeca est toujours fermé. Selon la fédération, le nombre de personnes dans les rues commerçantes a chuté de près de moitié.

La vente de vêtements de sport et pour hommes a particulièrement souffert du contexte.

Comeos n'est cependant pas mécontent de la prolongation de la période de soldes jusqu'au 15 février. "Cette prolongation exceptionnelle a été perçue comme positive car elle a permis aux commerçants de se séparer de stocks. Février est un mois particulièrement calme les années normales, nous avons pu un peu inverser la tendance cette année", ajoute Kathy Bergen.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct