Bart De Wever: en Flandre, «il y a trop de partis, ce n’est pas sain»

Le président de la N-VA, Bart De Wever.
Le président de la N-VA, Bart De Wever. - Photo News

Bart De Wever plaide, dans un entretien au quotidien De Zondag, pour un large bloc de centre-droit incluant la N-VA, les chrétiens-démocrates et les libéraux. « Il y a trop de partis, ce n’est pas sain. J’appelle cela la balkanisation de la Flandre. Si on ne fait pas attention, la Flandre deviendra bientôt ingouvernable », a-t-il indiqué au journal.

Un parti communautaire

Le président de la N-VA voit la constitution d’un tel bloc, « à l’image de ce qu’est la CSU en Bavière ». « Ce serait une histoire géniale. Cela signifierait un parti communautaire, conservateur et libéral sur le plan économique. Une majorité de Flamands s’y retrouveraient. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct