Enseignement: «Je ne suis pas pour la guerre mais pour l’amour entre les réseaux», lance Frédéric Daerden

Frédéric Daerden, le ministre en charge des Bâtiments scolaires en Fédération Wallonie-Bruxelles (PS).
Frédéric Daerden, le ministre en charge des Bâtiments scolaires en Fédération Wallonie-Bruxelles (PS). - Photo News

Le ministre en charge des Bâtiments scolaires en Fédération Wallonie-Bruxelles Frédéric Daerden (PS) a appelé dimanche au rapprochement entre les réseaux scolaires dans le cadre du plan de relance post-covid. «Je ne suis pas pour la guerre mais pour l’amour entre les réseaux», a-t-il lancé.

«L’accord le plus défavorable en 30 ans»

Sur le plateau de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » sur RTL-TVi, Frédéric Daerden était interpellé par Etienne Michel. Le directeur général du Segec (Secrétariat général de l’Enseignement Catholique) lui a rappelé tout le mal qu’il pensait de la répartition opérée par la Fédération Wallonie-Bruxelles du budget prévu dans le plan de relance pour la rénovation des bâtiments scolaires. «L’accord le plus défavorable en 30 ans», a-t-il estimé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct