Bruxelles: une vingtaine d’arrestations en marge d’une manifestation samedi soir à Saint-Gilles

La manifestation «Reclaim the Night» organisée par le réseau Feminists Fight Back a fait une vingtaine d’arrestations à Saint-Gilles (Bruxelles), à la veille de la Saint-Valentin.
La manifestation «Reclaim the Night» organisée par le réseau Feminists Fight Back a fait une vingtaine d’arrestations à Saint-Gilles (Bruxelles), à la veille de la Saint-Valentin. - Agence

Une vingtaine de personnes ont été arrêtées administrativement samedi soir en marge d’une manifestation féministe organisée place Marie Janson à Saint-Gilles. Une centaine de militants ont pris part à l’action qui n’avait pas été annoncée auprès des autorités, ni autorisée. Elle a tout de même été tolérée par les autorités communales, a fait savoir dimanche la police locale Bruxelles-Midi (Anderlecht/Saint-Gilles/Forest). Peu avant le couvre-feu, les forces de l’ordre ont dû intervenir et appréhender une vingtaine de personnes qui ne voulaient pas quitter les lieux, perturbaient l’ordre public, et ne respectaient pas les mesures Covid en vigueur, selon une porte-parole de la police.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct