Ifam: des performances à basse température

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas… Après avoir sué sang et eau pour mettre sur pied le meeting Ifam, le seul d’envergure de l’hiver dans notre pays, ses organisateurs ont dû composer, samedi soir, avec la température ambiante du Topsporthal de Gand « jamais supérieure de 15º à celle qui règne dehors ». Résultat ? Une compétition disputée dans un frigo où, à quelques exceptions près, les performances sont restées bien emmitouflées.

Aucun nouveau minimum pour l’Euro indoor de Torun n’a ainsi été réussi par ceux que l’on attendait, comme Eline Berings (60 m haies) qui a accroché le deuxième obstacle en série avant d’abandonner, Camille Laus (400 m), la plus rapide des Cheetahs mais, en 53.54, très loin de ses ambitions – « Du début à la fin, je n’avais aucune sensation » –, ou Dylan Borlée (400 m), « paralysé aux 300 m » et qui a dû se contenter d’un modeste 48.04, moins bon que les 47.32 d’Alexander Doom ou les 47.39 de Christian Iguacel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct