RD Congo: Lubumbashi s’est réveillée sous les balles

Une raison de la nervosité ambiante à Lubumbashi pourrait se trouver dans les menaces qui pèsent sur le général John Numbi, toujours en contact avec l’ancien président Joseph Kabila.
Une raison de la nervosité ambiante à Lubumbashi pourrait se trouver dans les menaces qui pèsent sur le général John Numbi, toujours en contact avec l’ancien président Joseph Kabila. - D.R.

Lubumbashi, deuxième ville du Congo et capitale de l’ancien Katanga, a été réveillée ce dimanche matin par des bruits de tirs autour de deux camps militaires, Kimbembe et Kibati, et les balles ont crépité durant plusieurs heures réveillant toute la ville. Dans un premier temps, les « Bakata Katanga » ont été incriminées. Poussées par le chef de guerre Gédéon Kyungu, plusieurs fois condamné mais retrouvant toujours la liberté, ces milices indépendantistes ont déjà plusieurs fois investi la ville. Elles expriment à chaque fois un malaise réel, celui d’une province qui a le sentiment d’être le poumon économique du pays mais de ne pas être suffisamment payée en retour. Même si la situation est demeurée longtemps confuse, d’autres sources font état d’un mécontentement des commandos et de la garde républicaine, dû au fait que les soldes n’auraient plus été payées depuis plusieurs mois, que les uniformes manquent et que les cantines sont vides.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct