À Charleroi, on l’assure: «Tout a été mis en place pour jouer»

Malgré des systèmes de chauffage, certains endroits étaient trop dangereux pour les joueurs. @Belga
Malgré des systèmes de chauffage, certains endroits étaient trop dangereux pour les joueurs. @Belga

Le match entre le Sporting de Charleroi et le FC Bruges de ce dimanche en début de soirée n’a pas pu se tenir pour cause de terrain impraticable. C’est vers 16h50, soit 1h30 avant le début annoncé de la partie, que Lothar D’Hondt et ses adjoints ont pris collégialement la décision de remettre le match suite à une deuxième inspection du terrain après l’avoir déjà fait une première fois vers 15h45. Nicolas Laforge – qui avait été envoyé pour inspecter le terrain en début d’après-midi – avait de son côté rendu un rapport plus favorable, mais nullement définitif puisqu’il revenait à l’arbitre désigné pour le match de donner un avis décisif. Et celui-ci fut donc de remettre le match. « Je ne pouvais pas garantir la sécurité des joueurs partout sur le terrain et j’ai donc décidé de remettre le match. Il y a des endroits du terrain qui étaient bons, voire très bons, mais il y en a d’autres trop dangereux », se justifiait l’homme en noir dans la foulée de sa décision.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct