BNP Paribas veut lutter davantage contre la déforestation au Brésil

La banque "s'engage ainsi à inciter ses clients produisant ou achetant du boeuf ou du soja issus de l'Amazonie et du Cerrado au Brésil à devenir +zéro déforestation+ et à démontrer de manière transparente leurs progrès", indique-t-elle dans un communiqué.

En particulier, BNP Paribas "ne financera pas les (entreprises) produisant ou achetant du boeuf ou du soja issus de terres défrichées ou converties après 2008 en Amazonie".

Concernant le Cerrado, une savane principalement située au Brésil et un des écosystèmes les plus menacés par la déforestation, la banque "incitera ses clients à ne pas produire ni acheter de boeuf ou de soja issus de terres défrichées ou converties (...) après le 1er janvier 2020, conformément aux normes mondiales".

Mais pour le groupe bancaire, l'absence d'une cartographie exhaustive des terres au Cerrado empêche pour le moment d'aller au-delà de l'incitation.

En outre, BNP Paribas demandera à ses clients une traçabilité complète des filières boeuf et soja d'ici à 2025.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct