Dissous en France, le Collectif contre l’islamophobie (CCIF) se reconstitue en Belgique

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, voit dans le CCIF un «ennemi de la République».
Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, voit dans le CCIF un «ennemi de la République». - AFP.

Un refuge bruxellois. Dissous en France après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) s’est reconstitué en Belgique, comme le signale Le Figaro. L’ASBL s’est constituée le 1er novembre 2020 mais ses statuts ont été publiés le 6 janvier dernier, sous la dénomination « Agir, défendre contre le racisme et l’islamophobie – CCIE ». CCIE, comme « Collectif contre l’islamophobie en Europe ». Le siège de la nouvelle association est installé rue du Congrès, au centre de Bruxelles, dans une société « boîte aux lettres » qui propose ses services pour 135 euros par mois. Elle compte au conseil d’administration deux anciens du CCIF : Jean-Jacques Megaïde, le président, et Fabien Clément, le secrétaire et trésorier de l’ASBL.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct