Au Standard, le danger vient de partout

PhotoNews
PhotoNews

Les problèmes offensifs qu’a connu le Standard sous Philippe Montanier semblent désormais bien loin. Les chiffres sont manipulables à souhait, mais ils ne mentent que très rarement et révèlent souvent les carences d’une équipe. Sur l’année 2020, le club liégeois possédait l’une des moins bonnes attaques du royaume. Cette saison, avant l’arrivée d’Mbaye Leye, le meilleur buteur du club toutes compétitions confondues se nommait Selim Amallah avec… quatre buts. Autant de paramètres qui permettent aisément de comprendre pourquoi le recrutement de Joao Klauss était primordial pour la direction du Standard.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct