La lenteur de la vaccination dans les centres pour personnes handicapées suscite la déception

Pour les personnes porteuses d’un handicap, le confinement a eu des effets extrêmement pénibles pour leur équilibre.
Pour les personnes porteuses d’un handicap, le confinement a eu des effets extrêmement pénibles pour leur équilibre. - Photo News.

La vie au ralenti. Aux Avrils, à Wanze, un centre d’hébergement pour adultes en difficultés psycho-sociales, les 41 résidents ont vite compris que la vie avec le covid n’allait pas leur faciliter les choses. Pas de sorties, pas de bowling, pas de cinéma ou pas de discothèque. Pas d’activités de groupes non plus, que ce soit en cuisine ou lors des jeux de société, vu une difficulté de leur part de respecter les gestes barrières. Ils attendent tous le retour à une vie normale. L’espoir est donc de mise ce vendredi 19 février avec la vaccination annoncée par l’Agence wallonne pour une vie de qualité (AViQ). La deuxième dose de Pfizer arrivera, elle, le 12 mars.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct