Karatsev, le Russe que personne n’a vu venir

@AFP
@AFP

En poursuivant son conte de fées qui vient de le voir battre Diego Schwartzman (9e), Felix Auger-Aliassime (19e) et, ce mardi, un Grigor Dimitrov (21e) aussi touché au dos, Aslan Karatsev (114e) a replongé le tennis belge pratiquement 24 ans en arrière. À la période où Filip Dewulf était parvenu à se hisser en demi-finale de Roland-Garros 1997 (finalement battu par Gustavo Kuerten), en venant des qualifs. Tous ceux qui ont vécu ce moment s’en souviennent encore, tellement l’exploit avait secoué la Belgique, du quidam à la famille royale ! On n’avait pas encore vécu les périodes de rêve de Justine Henin et de Kim Clijsters. Un exploit d’ailleurs toujours inégalé à Paris !

Au niveau des Grands Chelems, Aslan Karatsev n’est d’ailleurs que le 5e joueur à réussir cette performance, après John McEnroe à Wimbledon 1977, Bob Giltinan à l’Open d’Australie 1997, Vladimir Voltchkov à Wimbledon 2000 et… donc Filip Dewulf.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct