«Mon père a été lâché par tout le monde. Le Goncourt m’a permis de le venger»

«Mon père a été lâché par tout le monde. Le Goncourt m’a permis de le venger»
photonews

Dans « Le parfum des fleurs la nuit », vous avez ces mots, au sujet de votre père, mort peu après avoir été libéré de prison pour une affaire de corruption dont il fut déclaré, après sa mort, innocent : « Ce qui est arrivé à mon père a été fondateur dans mon désir de devenir écrivain ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct