Novak Djokovic s’exprime contre les quarantaines sur le circuit: «Ce n’est pas bon pour la santé des joueurs»

Novak Djokovic s’exprime contre les quarantaines sur le circuit: «Ce n’est pas bon pour la santé des joueurs»
EPA

Blessures physiques et difficultés psychologiques ont émaillé l’Open d’Australie au point que Novak Djokovic, prenant sa casquette de syndicaliste en chef, a affirmé mardi après sa qualification pour les demi-finales, que le circuit ne pouvait « continuer avec des quarantaines avant presque chaque tournoi ».

« Ce qui se passe n’est pas normal. Les meilleurs joueurs sont les mieux préparés et là Matteo Berrettini, même Rafa (Nadal) et ses douleurs au dos, moi-même, Sasha (Zverev) qui a aussi souffert, Dimitrov… Il est évident que c’est lié aux circonstances dans lesquelles nous évoluons », a souligné le N.1 mondial en référence aux quatorze jours de quarantaine imposés par les autorités sanitaires australiennes à l’arrivée des joueurs sur l’île-continent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct