Des nouvelles de Jean-Louis Trintignant

Entretien

Réalisateur populaire dans les années 60-70 (L’homme-orchestre, Sur un arbre perché, Un idiot à Paris, Et vive la liberté !), Serge Korber croise la route de Jean-Louis Trintignant en 1964 et tourne deux films avec lui : un court-métrage (Un jour à Paris) et un long (Le dix-septième ciel) avant de devenir son ami pour la vie. C’est à lui que l’acteur, qui a toujours refusé d’écrire ses mémoires, se confie en 2012 dans un bouleversant documentaire, Pourquoi je vis. Dix ans plus tard, en contact régulier avec son ami, Serge Korber poursuit l’exploration du mystère Trintignant dans un ouvrage, Dialogue entre amis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct