lesoirimmo

Rwanda: au lendemain du génocide, les Belges aussi ont soutenu les réfugiés hutus

Plus d’un million et demi de réfugiés hutus, encadrés par leurs anciennes autorités politiques, ont fui le pays après la victoire du FPR de Paul Kagame, s’installant dans des camps tout le long de la frontière entre le Zaïre et le Rwanda.
Plus d’un million et demi de réfugiés hutus, encadrés par leurs anciennes autorités politiques, ont fui le pays après la victoire du FPR de Paul Kagame, s’installant dans des camps tout le long de la frontière entre le Zaïre et le Rwanda. - Reuters

Récit

Lorsqu’en août 1994, alors que se termine l’Opération Turquoise, les militaires français encadrent le gouvernement intérimaire hutu et aident des génocidaires à gagner le Zaïre de Mobutu, une histoire se termine, une autre ne fait que commencer. En effet, plus d’un million et demi de réfugiés, encadrés par leurs anciennes autorités politiques, les ministres mais aussi les bourgmestres, s’installent dans des camps qui depuis le Nord-Kivu jusqu’au sud de Bukavu s’égrènent tout le long de la frontière entre le Zaïre et le Rwanda.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct