lesoirimmo

Un passeport vaccinal pour voyager? Pas une priorité pour l’Union européenne

La preuve de vaccination ne devrait pas, à ce stade, exempter les voyageurs des obligations de test ou de quarantaine.
La preuve de vaccination ne devrait pas, à ce stade, exempter les voyageurs des obligations de test ou de quarantaine. - Reuters

L’intérêt d’un certificat standardisé de vaccination dans l’UE ne semble pas faire débat. Mais les portes qu’il ouvrirait potentiellement sont encore loin d’être définies. Si les Grecs et quelques pays du Sud s’y raccrochent pour essayer de sauver leur été et celui de leur industrie touristique en permettant aux vaccinés de voyager, certains pays, dont la Belgique, sont très sceptiques et inquiets de la potentielle discrimination que ce « passeport vaccinal » entraînerait.

Il y a trois jours, le centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) s’est prononcé contre l’utilisation du certificat de vaccination comme d’un passe-droit pour voyager ou pour être exempté de quelconques mesures de santé publique mises en place pour ralentir la propagation du virus. « A ce stade, il n’y a aucune preuve qu’une personne tout à fait vaccinée ne peut pas encore être infectée et transmettre la maladie (en étant asymptomatique) ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct