A l’Otan, l’Administration Biden lance l’opération «revitalisation»

Joe Biden (à dr.), alors vice-président des Etats-Unis, avait rencontré Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, lors du Forum sur la sécurité, en février 2015 à Munich.
Joe Biden (à dr.), alors vice-président des Etats-Unis, avait rencontré Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, lors du Forum sur la sécurité, en février 2015 à Munich. - Reuters

Etats-Unis, le retour ! La nouvelle Administration Biden a formellement signifié mercredi son intention de reprendre toute sa place – celle du « leadership » – au sein de l’Otan, après quatre années de philippiques inouïes menées par l’ex-président Trump.

La « première priorité » du nouveau secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin a consisté à confirmer le message livré par Joe Biden au cours des derniers jours, ont indiqué de hauts responsables du Pentagone à l’entame d’une visioconférence des ministres de la Défense des 30 pays de l’Alliance atlantique, ces mercredi et jeudi – les premières retrouvailles transatlantiques depuis la passation de pouvoir à Washington. A savoir : « La diplomatie et le travail avec nos alliés et partenaires est à la base de notre pouvoir global et de la sécurité collective ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct