Wallonie: le secteur des pépinières doit tirer son plant

La région de Lesdain, connue pour ses pépinières, a du mal à répondre à la demande depuvembre dernier.
La région de Lesdain, connue pour ses pépinières, a du mal à répondre à la demande depuvembre dernier. - Coralie Cardon.

Il n’est pas trop tard, mais il est plus que temps. Entamée à la Sainte-Catherine, la saison des plantations arrive bientôt à son terme. Mais ils seront chanceux ceux qui trouveront encore de quoi faire leur bonheur dans les allées des pépinières : cela fait un moment que la plupart ont été dévalisées. Depuis plusieurs mois, la demande pour les arbres fruitiers et les plants de haies n’a jamais été aussi forte. Même en Flandre, aux Pays-Bas et en France, les stocks sont vides. C’est le résultat de plusieurs engouements, analyse-t-on dans le secteur. Beaucoup de particuliers disposant d’un jardin ont retrouvé le temps de s’en occuper et de le meubler pendant le confinement ; « ils ont eu la plantite aiguë », diagnostique un professionnel. De plus en plus d’associations et de groupes se mobilisent pour planter vergers et alignements de haies. Des entreprises se sont découvert une mission de reboisement et en font un abondant usage marketing. Et les autorités publiques ne sont pas en reste.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct