Brexit - 50 jours après, "le pudding" du Brexit "a un goût amer", estime Essenscia

Il faut dire que le secteur chimique et pharmaceutique belge est très orienté vers l'exportation puisqu'il vend à l'étranger plus des trois quarts de sa production. Avec 131 milliards d'euros de marchandises exportées en 2019, la chimie et les sciences de la vie représentent près d'un tiers des exportations totales de notre pays.

Et le Royaume-Uni fait figure de sixième partenaire commercial du secteur, avec des exportations quotidiennes de plus de 21 millions d'euros en 2019.

"Bien qu'un scénario catastrophe ait été évité - grâce à un accord de dernière minute avec le Royaume-Uni sur le commerce et l'investissement - les entreprises sont confrontées, jour après jour depuis le 1er janvier, à des retards dans les contrôles aux frontières, à une bureaucratie accrue et à des coûts de transport plus élevés", déplore Essenscia dans un communiqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct