Des cours vétustes

Les cours intérieures de Poelaert, puits de lumière, ont été couvertes, pour servir de bureaux supplémentaires. Voire de resto. A usage exclusif des occupants du Palais.
Les cours intérieures de Poelaert, puits de lumière, ont été couvertes, pour servir de bureaux supplémentaires. Voire de resto. A usage exclusif des occupants du Palais. - Pierre-Yves Thienpont.

Retour au rez, par un escalier moins magistral, pour découvrir un trésor de mille pièces emboîtées ? La magistrate nous ouvre son bureau. « Beau et agréable, mais, un peu plus loin, c’est nettement moins joli, c’est carrément vétuste et insalubre. Notre chance, c’est qu’on n’est pas près des toits, c’est réservé aux hautes juridictions, ce n’est donc pas chez nous que les plafonds s’effondrent. » Ici, ce sont plutôt les châssis qui lâchent. « Ils sont tellement pourris qu’il faut mettre du tape, comme pour les caisses de déménagement, pour que l’air ne passe pas trop. Mon secrétariat descend les stores pour s’isoler du froid et met des gros pulls. Ce ne sont pas des conditions de travail. » A l’étage de la cassation, il est arrivé qu’on condamne à coups de vis des fenêtres en alu récalcitrantes… Et puis, il y a ces chambres du conseil (qui statuent, notamment, sur le maintien ou non en détention préventive) expulsées de leurs murs par le covid. « Leurs salles sont vétustes, trop exiguës, mal ventilées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct