Grand format - Dans les entrailles du Palais de Justice, grandiose et vétuste

Grand format - Dans les entrailles du Palais de Justice, grandiose et vétuste
Pierre-Yves Thienpont.

Des buddleia (les bien nommés arbres à papillons), des sureaux, des érables, des pissenlits… Bienvenue dans le jardin botanique de Bruxelles. Ces essences ont pris racine place Poelaert, dans les murs du Palais de Justice qu’elles fragilisent. « L’Etat a passé un contrat avec une firme chargée du désherbage. Elle est prompte à envoyer ses factures, moins à enlever les arbres… », se désole notre guide. Lequel aime les plantes mais mesure quasi quotidiennement leurs méfaits lorsque, fissurant les pierres, elles autorisent toutes les infiltrations. D’ailleurs, si la visite de l’édifice avait eu lieu la veille, nous aurions surpris l’appel au cicerone – Jean de Codt, président de la Cour de cassation, gestionnaire des lieux – d’une collègue s’inquiétant « qu’il pleuve dans le bureau, surtout à proximité des néons ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct