Le festival Passa Porta, pour relier auteurs et lecteurs, en numérique

Douglas Stuart est encore inconnu en français, on attend son premier roman chez Globe l’an prochain.
Douglas Stuart est encore inconnu en français, on attend son premier roman chez Globe l’an prochain. - Clive Smith.

Chez Passa Porta, la Maison internationale des littératures de Bruxelles, on ne désespère pas. Peut-être y aura-t-il une bonne nouvelle au Conseil de sécurité du 26 février, peut-être va-t-on assouplir le confinement, peut-être des événements pourront-ils se tenir en public. Si c’est le cas, une partie de la programmation du Festival basculera en présentiel. En attendant, ce sera en ligne. Mais avec une offre sophistiquée et le plus souvent interactive. Et une richesse incroyable. Rien que les noms des écrivains et écrivaines qui seront présents via l’internet font saliver les amateurs de livres et de littérature : Marie Darrieussecq, Imbolo Mbue, Hubert Antoine, Marieke Lucas Rijneveld, Chika Unigwe, Maggie O’Farrell, Nastassja Martin, Deborah Levy, Jean-Philippe Toussaint, Caroline De Mulder, Fatima Ouassak, Lisette Lombé, Max Lobé, Lize Spit, Yoko Ogawa, Eduardo Halfon, David Vandermeulen, Stefan Hertmans… On s’arrête là. En tout, il y en a plus de 80.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct