Le passe-droit des scouts entouré de flou

Non-repris sur la liste des 2x12 membres autorisés dans les délégations officielles, les scouts font l’objet d’une disposition particulière. Et notamment les émissaires venus visionner une équipe comptant parmi les deux prochains adversaires des deux clubs. Un total de 4 scouts qui peut être doublé, voire triplé en fonction de la présence de scouts directement liés à une procédure de transfert en cours ou ultérieure. Une disposition forcément sujette à interprétation et laissée à la libre appréciation des clubs visités, sans mesure restrictive. Ce qui, compte tenu de la recrudescence d’agents et d’intermédiaires constatées ces derniers temps, pose forcément question. « Mais dont la réponse est à trouver dans l’intérêt qu’ont les clubs à ne pas tuer leur propre business en écartant les facilitateurs de deals, nous confie un agent très influent sur les marchés belge et français. En pleine pandémie, cette période est doublement cruciale : c’est en février-mars que se négocient les deals à finaliser en mai-juin lors de la première salve des transferts.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct