Prêts Proxi: un produit ciblé sur les proches qui connaît un vrai succès

Le bar Jolie Joli de Ludivine a été sauvé grâce au prêt Proxi. Elle avait ouvert ce bar à cocktail situé à saint-Gilles en septembre dernier et avait besoin de 30.000 euros en attendant une prime de la Région.
Le bar Jolie Joli de Ludivine a été sauvé grâce au prêt Proxi. Elle avait ouvert ce bar à cocktail situé à saint-Gilles en septembre dernier et avait besoin de 30.000 euros en attendant une prime de la Région. - Roger Milutin.

Ludivine de Magnanville a ouvert son bar saint-gillois le 4 septembre, pour le fermer, sur ordre sanitaire, le 8 octobre… Un mois de cocktails, bien insuffisant pour honorer les factures des entrepreneurs qui ont aménagé l’espace chaleureusement feutré, le loyer, les congés payés des deux employés, etc. Réflexe logique, en pareille crise : la banque. « Mais ING n’a pas voulu nous octroyer les 30.000 euros qu’on sollicitait, pour tenir le coup », regrette la jeune femme. Consciente que son dossier n’était pas le plus plaidable – une entreprise active seulement une trentaine de jours, dans un secteur en difficulté – elle n’en regrette pas moins ce manque de soutien bancaire. « D’autant que j’étais en attente du versement, début 2021, d’une prime de 30.000 euros, octroyée par la Région pour les travaux. Ce qu’ils savaient, j’ai tous les documents qui l’attestent. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct