La santé mentale des adolescents et des jeunes adultes «en danger»

Dans toutes les tranches d’âge, à l’exception des 3-7 ans, la proportion des sondés présentant un niveau d’anxiété et de dépression supérieur à la moyenne a significativement augmenté entre la première et la seconde vague de l’épidémie.
Dans toutes les tranches d’âge, à l’exception des 3-7 ans, la proportion des sondés présentant un niveau d’anxiété et de dépression supérieur à la moyenne a significativement augmenté entre la première et la seconde vague de l’épidémie. - D.R.

Les jeunes ont largement contribué à l’effort collectif pour protéger les plus fragiles. Ils le payent en termes de renoncement à un temps de leur jeunesse », pointait la rectrice de l’ULB Annemie Schaus. À coup de Carte blanche dans les médias, de cercles tracés à même le sol, de messages postés sur les réseaux sociaux, la population manifeste son inquiétude quant à l’impact psychologique de la crise covid sur nos jeunes. Pour ceux qui douteraient encore de cette détresse, une étude vient désormais appuyer l’impression des acteurs de terrain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct