Theo Francken: «Bruxelles veut-elle toujours être la capitale de la Belgique et de la Flandre?»

«Quant au fait de couper les liens au sud du pays entre Wallonie et Bruxelles, j’entends cela... Mais le budget bruxellois peut-il supporter un modèle où toutes les compétences seraient transférées à la Région? C’est payable?». © Hatim Kaghat.
«Quant au fait de couper les liens au sud du pays entre Wallonie et Bruxelles, j’entends cela... Mais le budget bruxellois peut-il supporter un modèle où toutes les compétences seraient transférées à la Région? C’est payable?». © Hatim Kaghat.

Entretien

Recalé dans sa tentative de se hisser à la vice-présidence de la N-VA, Theo Francken vise le congrès idéologique du parti en 2022 ou 2023, et reste fidèle sans faille à Bart De Wever, leader, qui trace la ligne. Gageons que l’ancien secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration sera de bon conseil et se fera entendre. Il a les idées claires. Et secoue ici le cocotier institutionnel.

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), a parlé d’un schéma à deux grandes entités, Flandre et Wallonie, deux autres en retrait, Bruxelles et germanophones. Réaction ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct