Vie privée: «L’indépendance de l’Autorité de protection des données n’est plus garantie», alerte sa directrice

Vie privée: «L’indépendance de l’Autorité de protection des données n’est plus garantie», alerte sa directrice

Comme Le Soir le révélait le 15 octobre et l’a confirmé dans son enquête du 11 février, l’indépendance de l’Autorité de protection des données (APD) n’est plus garantie, a affirmé en substance sa directrice, Alexandra Jaspar, lundi, dans l’émission Matin Première sur la RTBF. « On doit contrôler l’Etat mais comment faire quand, parmi nous, nous avons des responsables qui travaillent pour l’Etat ? », s’est-elle notamment interrogée.

« Au sein de l’organe qui rend des avis sur les projets de loi, nous sommes sept. Sur ce nombre, quatre personnes travaillent pour l’Etat et sont donc juges et parties », a-t-elle expliqué.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct