lesoirimmo

Bruxelles: du bio au menu des démunis

Le covid a entraîné la fermeture des restos ou la mise en sommeil des mariages et autres activités culturelles. Mais pas question d’arrêter de nourrir les plus démunis.
Le covid a entraîné la fermeture des restos ou la mise en sommeil des mariages et autres activités culturelles. Mais pas question d’arrêter de nourrir les plus démunis. - Pierre-Yves Thienpont

Dans leurs locaux anderlechtois situés rue de Liverpool, centre névralgique du commerce de voitures d’occasion, les marmites tournent à plein régime. Comme chaque jour, les bénévoles préparent de bons petits plats à l’attention des plus démunis avec au menu, des produits bio. Ce n’est pas parce que l’on manque d’argent que l’on n’a pas le droit de bien manger. Quelques mots en guise de signature et d’étendard pour les Gastrosophes, « hurluberlus soumis à la sainte trinité du cœur, de l’esprit et du ventre » comme ils se décrivent sur leur page Facebook.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct