Jan Jambon: «Un certain nombre d’assouplissements doivent pouvoir être discutés vendredi»

Jan Jambon: «Un certain nombre d’assouplissements doivent pouvoir être discutés vendredi»
Photo News

Si les chiffres du coronavirus en Belgique incitent encore à la prudence, certains assouplissements doivent quand même pouvoir être discutés vendredi, lors du Comité de concertation, a affirmé lundi le ministre-président flamand Jan Jambon.

« La prudence reste absolument à l’ordre du jour », a-t-il déclaré en marge d’une conférence de presse à Anvers.

Mais néanmoins, certains assouplissements doivent pouvoir être discutés, a poursuivi Jan Jambon en évoquant notamment l’appel des organisations de jeunes. « Les jeunes sont un groupe cible important. Nous savons tous à quel point c’est difficile pour eux en cette période », a-t-il dit.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct