RDC: l'assassinat d'un diplomate italien rappelle cruellement les tensions dans l'Est du pays

Les soldats marocains de la Monusco patrouillent sur la route après l’attaque du convoi.
Les soldats marocains de la Monusco patrouillent sur la route après l’attaque du convoi. - afp

C’est sur une route nationale toute droite, menant à la ville de Rutshuru et bien connue des touristes qui visitent le parc des Virunga, que l’ambassadeur d’Italie en RDC, Luca Attanasio, 44 ans, a trouvé la mort. Dans la province du Nord Kivu, tous savent que le croisement dit des « trois Antennes », à 10 km de Goma, est un lieu dangereux, où le conservateur du parc des Virunga, Emmanuel de Merode, a lui-même failli trouver la mort voici quelques années alors qu’il se rendait à Goma à moto. Le lieu se trouve en effet au milieu d’un « sanctuaire » où opèrent divers groupes armés, rebelles rwandais FDL R, Mai Mai congolais ou simples malfaiteurs et « coupeurs de route ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct