Coronavirus: la commercialisation d’un spray «miracle» suspendue

Coronavirus: la commercialisation d’un spray «miracle» suspendue

La commercialisation prévue du spray nasal « COV-Defense », également dénommé spray nasal « Biokami », est suspendue sur décision de police sanitaire de l’Agence du médicament (ANSM), faute d’avoir reçu les données démontrant sa performance et sa sécurité.

Selon les communications récentes du fabricant, la société Pharma & Beauty-Centrepharma, ce spray virucide, à base d’eau ionisée, « assure l’inactivation du virus Sars-CoV-2 à plus de 99 % ».

Le fabricant avait annoncé la commercialisation de ce spray le 1er mars en pharmacie et mi-mars en parapharmacie et pharmacie en ligne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct