Moscou, première cible du nouvel arsenal droits de l’Homme de l’UE

Ces sanctions seront décrétées dans le cadre de «la situation autour d’Alexeï Navalny», désormais menacé de camp de travail, tandis que les manifestations de soutien à l’opposant sont durement réprimées. © Photo News.
Ces sanctions seront décrétées dans le cadre de «la situation autour d’Alexeï Navalny», désormais menacé de camp de travail, tandis que les manifestations de soutien à l’opposant sont durement réprimées. © Photo News.

Pétard mouillé ou méchante salve ? Le verdict est imminent. Le chef de la diplomatie de l’Union européenne va soumettre dans les prochaines heures aux Vingt-Sept une proposition de sanctions contre des responsables russes. La liste des noms est déjà « dans le pipeline », a indiqué Josep Borrell lundi soir. La décision devrait être prise par procédure écrite dans « une semaine, pas plus », a-t-il ajouté.

Le Haut représentant de l’UE s’exprimait au terme d’une longue réunion à Bruxelles des ministres européens des Affaires étrangères, qui ont marqué leur « accord politique » à l’adoption de sanctions ciblées. Le rendez-vous était largement consacré à la détérioration de la relation avec la Russie. Ces sanctions seront décrétées dans le cadre de « la situation autour d’Alexeï Navalny », désormais menacé de camp de travail, tandis que les manifestations de soutien à l’opposant au Kremlin sont durement réprimées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct