Pierre Vaiana publie «une musique de ressourcement et de recherche de paix»

Pierre Vaiana à l’avant-plan et, derrière, Artan Buleshkaj (guitare), Lode Vercampt (violoncelle), Boris Schmidit (contrebasse) et Lionel Beuvens (batterie).
Pierre Vaiana à l’avant-plan et, derrière, Artan Buleshkaj (guitare), Lode Vercampt (violoncelle), Boris Schmidit (contrebasse) et Lionel Beuvens (batterie). - Trui Amerlinck.

A muri & Spiranza. C’est le titre de l’album et celui d’une de ses dix chansons. Et c’est tiré d’un vieux dicton sicilien : L’eau coule où il y a une pente, l’amour va où il y a de l’espérance. «  Avec la pandémie, j’avais envie d’apporter ce message-là, explique Pierre Vaiana : c’est une chanson d’amour et d’espérance, je voulais partager, c’est ce que j’avais envie d’amener avec ma musique. »

Pierre Vaiana, vous le connaissez, il joue du sax soprano. Il est du trio L’âme des poètes, il joue en duo avec Mathieu Robert, il a créé les projets Foofango, Al Funduq, Itinerari Siciliani. Et le voilà à nouveau en Sicile avec son quintet et ce nouvel album, beau, serein, calme mais qui peut aussi soudainement se faire violence.

C’est en Sicile que vous avez écrit la musique de cet album ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct